Chaîne de l'Espoir - Maison de l'Espoir - Buriram - Thaïlande

Une visite des savoir-faire

Ce jour-là, nous avons visité les alentours de la maison : c’est un village rural et pauvre comme une grande partie de la province du Buriram. Les habitants ont eu l’intelligence de ressusciter différentes formes d’artisanats oubliés afin d’améliorer leurs conditions de vie. Le travail de la soie est réalisé principalement par les femmes du village. Un moment de découverte et de pédagogie pour les enfants, chaque activité est une occasion pour apprendre. En discutant avec Vincent, j’ai senti la volonté de leurs montrer ou de leurs parler des différents métiers possibles pour que leur séjour à la Maison soit aussi une occasion de s’ouvrir à des possibles pour eux.  Une autre activité que nous avons découverte est la culture des cactus car effet cela concerne des centaines de variétés qui sont vendus sur internet dès maturation. Cette activité a permis à cette petite entreprise locale d’engager  plusieurs membres de la communauté.

Une belle après-midi

E n tout début de journée Bryan accompagné de quelques enfants s’est rendu à leur école. L’association travaille en partenariat avec cet établissement, comme avec d’autres dans la région afin d’améliorer sans cesse les conditions des enfants et de créer un réseau d’apprentissage et de protection des enfants. . De protection car cela permet à l’équipe sur place d’être informée lorsqu’un des membres d’une école détecte un enfant ayant besoin de leur aide pendant un temps ou qu’une famille a besoin du soutien de la Chaîne de l’Espoir et dans ce cas cela génère une visite à domicile.

Tous les mardis se tient le marché qui rassemble les petits producteurs ainsi que les habitants des environs pour vendre leur production et leur cuisine. A quelques mètres de la Maison, c’est une belle occasion pour les enfants d’aller vendre les champignons ramassés dans le jardin, des gâteaux et des boissons. Tout d’abord un peu timides mais dès l’approche des premiers clients  la confiance revient. Vincent est resté avec nous une bonne partie de cette semaine afin de faciliter les échanges et nous parler du travail sur place de l’association. Il a grandement facilité les choses et nous a même comme ce jour-là, expliqué quelques secrets du mode de vie Thaïlandais. Merci encore à lui !

L’après-midi a aussi permis à Bryan et aux garçons de partager une passion commune : le foot.. Il a été particulièrement heureux de pouvoir jouer avec eux car depuis le début du voyage à chaque terrain croisé il regardait les joueurs avec l’envie de les rejoindre.

Translate »