Matières, matériaux, techniques, formes obtenues.
Entre Transmissions durables et Transitions en développement

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit du projet de recherche de deux jeunes citoyens Européens. En croisant nos regards, nous nous sommes interrogés au sujet de ces changements Économiques, Sociaux et Écologiques dont nous entendons parler, que nous constatons et qui nous touchent. Ces discussions nous ont amenées à la décision d’organiser un premier voyage de recherche. Il débutera en septembre 2017 en Asie du Sud-Est, allant jusqu’en Asie centrale et nous conduira en mai 2018 jusqu’aux portes de l’Orient en mai 2018. Neuf mois d’une incursion sur le thème : comment aujourd’hui se concrétise une gestion « Durable » de nos ressources et de nos énergies à travers le monde. En fonction et l’inspiration qu’offrent des cultures et des traditions d’un point de vu architecturale ?

Un périple pour aller à la rencontre d’autres réalités et enjeux dans le but de dresser les portraits d’une pensée durable à travers les formes qu’elle peut prendre dans le secteur de la construction.
Il s’agit de récolter des données autour de l’idée que de nombreuses solutions de constructions éco-responsables se trouvent dans l’observation des techniques locales ( vernaculaires ) encore utilisées. Ce voyage est une occasion pour observer et partager de l’information via notre site internet mais également d’aborder de manière interactive des patrimoines architecturaux que l’on regarde souvent comme des patrimoines figés dans le temps et non comme des sources potentielles d’inspirations.

Comment est-il né ce projet et à partir de quelles convictions ?

«  Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins. »
Commission mondiale sur l’environnement et le développement Organisation des Nations Unies, 1987


Depuis la fin du XXe siècle, nous sommes aux portes d’un changement de paradigme. Celui d’une manière de concevoir la société découlant à la fois d’un nouveau mode de communication : Internet et de nouvelles sources d’énergies : les énergies vertes. Une conception en maillage qui connecte les entités entre elles posant plus que jamais la problématique de la gestion des ressources et de nos patrimoines. Ces changements nous demandent de repenser la conception de nos villes, de nos interactions, de nos modes de productions et de consommation.
Nous pensons que les solutions à ces transitions écologiques, sociétales et numériques se trouvent au juste équilibre entre l’innovation technologique que peut représenter le XXIe siècle et l’inspiration qu’il est possible de trouver dans l’observation de notre environnement et dans les modes de gestion et de construction ancestrale. Le principe de développement durable d’une société peut prendre des formes parfois inattendues nous amenant à nous interroger sur les sens à lui donner.


Produire durablement, Transmission des traditions, Économie de la connaissance, Biomimétisme, Troisième révolution industrielle, Ville intelligente, Nanotechnologie, Fermes biologiques, Crise des énergies, Maisons passives, Solutions alternatives (…) Autant de notions indicatrices de ces transitions que de possibilités de construire le monde de demain en continuité avec celui d’hier.

Nous nous positionnons comme entrepreneurs souhaitant prendre part à ces mutations et en allant relever les différents exemples d’application de ce terme afin d’en esquisser des définitions teintées par les cultures, les enjeux et les traditions. Nous avons pour but sous l’appellation de Projet Mohira, d’explorer les villes et les territoires avec l’envie d’être à la croisée des traditions : ces transmissions durables et des transitions : ces innovations en développement. Nous allons ainsi à la rencontre des personnalités motrices ou en marge de ces changements pour capter leurs définitions du fait de s’inscrire dans le monde actuel. Afin de dresser le portrait des réalités multiples qui font toutes faces à la même urgence : celle de devoir (re)penser durablement.

Pourquoi l’Asie ?

Pays après pays, notre volonté est de couvrir un maximum de terrains aux caractéristiques diverses. Le trajet a été élaboré dans cet objectif. Il nous offre une pluralité de paramètres à observer. Chaque destination possède ses contraintes climatiques, ses enjeux sociaux, ses caractéristiques culturelles et ses réponses pour l’habitat ! Du Népal à la Birmanie en passant par le Japon ou l’Iran : tout ces pays ne font pas faces aux mêmes problématiques climatiques. Ils n’ont pas apporté les même réponses architecturales et techniques. La richesse vient des possibilités offertes par le terrain et le climat : bois, fibre végétale, terre, climat aride ou de hautes altitudes.
Une première édition de neuf mois en Asie afin de parler d’innovation mais également des traditions comme autant de sources d’inspiration pour la construction des villes de demain.

Au jour le jour comment cela se concrétisera ?

Relever // Au fil de ce voyage de recherche notre objectif est de capter et échantillonner ce qui nous apparaîtra comme des traductions de ce qu’est une pensée durable ou de comme des révélateur de l’urgence d’agir. Ce, à l’aide de nos outils respectifs ( la vidéo, la photographie, l’écriture ou encore le dessin ) et de nos visions respectives d’architecte et de gestionnaire maîtrisant les codes audio-visuels.

Initiatives, Modèle économique, Gestion des ressources traditionnelles ou actuelles, Architecture moderne et patrimoniale, Techniques de construction etc.. Sont autant de sujets potentiels. Voyager c’est également l’occasion d’Interviewer et photographier les personnes rencontrées des architectes, des économistes ou les populations locales. C’est également documenter nos parcours allant des tissus urbains asiatiques jusqu’aux parcs asiatiques. C’est également documenter nos parcours allant des tissus urbains asiatiques aux parcs nationaux.

Partager // A l’aide des nouveaux modes de communication, nous souhaitons diffuser notre voyage :

  • sous la forme d’articles et de croquis,
  • sous la forme de vidéos courtes parfois pour raconter le voyage parfois pour aborder un sujet,
  • Sous la forme de série de photos.La création de ce site internet dédié que nous alimenterons au fur et à mesure de notre parcours nous permettra de diffuser l’information. Utiliser Instagram, les réseaux sociaux ou encore une newsletter afin de partager nos travaux, appeler d’autres à nous rejoindre et à échanger, croiser leurs avis, leurs compétences et leurs données.

Comment les compétences sont-elles mises en pratique ?


Nous souhaitons à travers ce voyage exploratoire, attirer l’attention sur les possibilités multiples qui existent et qui s’offrent à nous dans le domaine de la gestion des ressources et de la construction éco-responsable de nos villes. L’angle d’approche est à la rencontre de nos deux expertises, l’architecture et le cinéma : la matière. L’un la capte et la mets en lumière, l’autre la conceptualise et la façonne. Tous les deux nous avons voulu nous intéresser à ce processus qui transforme la matière en matériaux par le savoir-faire puis en forme habitable par la technique.

Après le voyage, quelle est la suite du projet ?

Exploiter //

De retour en France, chacun dans sa branche d’expertise : l’Architecture et la Production audiovisuelle nous poursuivrons l’aventure avec le double objectif de la diffusion de ce projet et de sa mise en application dans nos travaux respectifs. Margaux dans son travail associatif et de jeune architecte praticienne et Bryan en réalisant un film à partir de toutes les vidéos rapportées.
A terme nous souhaitons poursuivre le partage aussi bien virtuellement et physiquement. Que ces travaux fassent l’objet de conférences et d’une exposition grâce aux soutiens que nous cherchons à obtenir auprès d’Associations notamment. Nous espérons que cette expérience sera un premier opus appelant à d’autres voyages exploratoires avec d’autres personnalités et compétences qui nous rejoindront !

 RECHERCHES

Description des thématiques

http://mohiraproject.com.s120897.gridserver.com/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_heart.svg

Matières traitées

Obtenir du bambou sa fibre pour en fabriquer une tuile, passer de la terre brute à une brique calibrée (…) La transformation de la matière en matériaux par l’homme demande de maîtriser un savoir-faire qui se transmet de génération en génération. Que ce soit le bois, la pierre ou encore la terre, de l’Indonésie à l’Iran : une même matière ne sera pas traitée de la même manière. Cerner comment elle est traitée et surtout pourquoi : c’est comprendre les contraintes de gestion des ressources. Cette rubrique s’attache à relater nos rencontres avec les artisans. Parler matières premières, énergies et leurs économies.

ARTICLES
http://mohiraproject.com.s120897.gridserver.com/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/arrows_rotate_dashed.svg

Techniques de construction

Une fois le matériau obtenu, les techniques d’assemblage diffèrent principalement en fonction des contraintes bioclimatiques ! Des sommets où se niche la vallée de Katmandou, aux climats humides de l’Inde jusqu’aux plaines du Kirghizistan : petit tour d’horizon des possibilités constructives rencontrées comme autant de sources d’inspiration pour les constructions contemporaines.

ARTICLES
http://mohiraproject.com.s120897.gridserver.com/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_mouse.svg

Formes obtenues

Une fois que la technique d’assemblage est appropriée, il y a la recherche d’une forme qui elle aussi doit répondre à des exigences comme par exemple la destination de l’édifice, être une réponse à une tradition culturelle ou la représentation d’un courant artistique Mais la recherche d’une forme c’est aussi savoir être dans la continuité du processus de conception et réussir à la penser en fonction de l’environnement de l’édifice. Pour nous comprendre ce cheminement c’est donc pouvoir adapter intelligemment.

ARTICLES
http://mohiraproject.com.s120897.gridserver.com/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_video.svg

Adaptations contemporaines

Cette rubrique fait la synthèse des trois autres rubriques dans leurs adaptations contemporaines observées au fil du voyage : de Shanghai à Bangkok en passant par Tokyo, les architectes et artisans contemporains s’inspirant des traditions et du patrimoine de leurs pays nous offrent la démonstration de leur savoir-faire pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui.

ARTICLES