Malacca, la portugaise et Georges town, l’anglaise

Malacca - Georgetown - Malaisie

Pour la petite histoire

Ces 2 deux villes sont le symbole de 500 ans d’Histoire entre l’occident et l’orient.

Malacca est une ancienne ville coloniale, elle porte le même nom que le détroit où elle se trouve. Ce détroit est depuis longtemps un important point maritime d’échanges commerciaux. D’abord malaisienne puis portugaise puis hollandaise, ensuite anglaise et pour finir aujourd’hui de nouveau malaisienne… Elle est un vrai petit bijoux d’histoire. Voici la liste de ce que nous avons pu faire :

  • Dutch Square avec l’église anglicane.
  • Jonker street (Chinatown)
  • l’église de la colline Saint-Paul
  • Le restaurant avec des plats Baba Nyonya « Le Geographer »
  • Le palais du Sultan (qui est une reproduction)
  • Le fort A Famosa
  • Saint Francis Xavier Church avec balade au long du canal
  • Florada de la Mar ( reproduction bâteau portugais)

Georges Town est aussi une ville issue des colonies mais comme son nom l’indique, elle fût sous l’autorité de la couronne d’Angleterre. C’est une ville charmante où nous avons fait de belles rencontres. L’ancien quartier des shop house et celui de Clan Jetty on été restauré par l’UNESCO

Conseils

Pour Malacca, prenez le temps de faire une pause vers le canal, la journée est longue, il fait chaud et on marche beaucoup. Il y a un café dont nous avons malheureusement pas retenu le nom mais qui se trouve sur le canal avec des chaises basses design en élastique. Le fondant au chocolat est juste délicieux et le cadre reposant. Ne faites pas l’impasse sur la colline Saint Paul même si l’église n’est peut être pas incroyable pour tous, le panorama sur la ville qu’on y trouve sait compenser cela. Puis la colline fait la jonction entre d’un côté le Dutch Square et de l’autre le fort A Famosa.

A Georges Town, ne rater pas le quartier des pêcheurs, et prener le temps de vous balader dans le vieille ville au milieu des « shophouses ». Restez ouvert comme d’habitude à la rencontre, mais ici encore plus car vous ferez peut être des rencontres inattendues et insolites comme nous. Aller dîner une fois au Edelweiss, le bar en bois vaut le détours, et le irish coffee préparé par le patron aura fini de vous convaincre que c’est le bon choix !

Nos impressions

Malacca est une ville restaurée en partie par l’UNESCO. On retrouve ses rickshows (tricycle pour le transport de personne) un peu partout dans le cœur de la ville. Les points touristiques et culturels à faire sont la colline Saint Paul offrant un magnifique panorama de la ville, le quartier de Chinatown (Jonker Street) et ses « shophouses » et maison baba nyonya (mélange entre la culture malaise et chinoise avec des vieilles familles de commerçants issues de cette mixité sino-malaise), l’incontournable Dutch Square à laquelle vous ne pouvez pas échapper car c’est le point où les bus s’arrêtent pour le centre ville. Mais ce que nous avons le plus apprécié c’est la balade près du canal en partant de la Saint Francis Xavier Church. Le coin est calme, bordés de quelques cafés assez design, et il y a de superbes peintures de street art !

Georges Town est elle aussi une ville ayant reçu une aide de l’UNESCO pour la restauration de certains quartiers. C’est notamment le cas du quartier des pêcheurs qui est construit sur pilotis, aux abords de la ville face à la mer.

C’est absolument à voir quand on visite Georges Town, mais attention des personnes vivent dans ce quartier et pour leurs tranquillités il y a des horaires à respecter pour y passer. C’était de 9h à 18h. Donc ne faites pas la même erreur que moi en vous y rendant tôt le matin pour être tranquille et faire des photos, on vous fera sentir que cela n’est pas bien vu et il vous sera demandé de partir. Pour ma défense je n’avais pas vu les panneaux qui ne sont pas forcément très bien placés lorsque le quartier est ouvert. Les « shophouses » sont comme certaines personnes qui les habitent, chaleureuses et agréables. Nous avons été interpellés par un couple de locaux le soir près de notre guesthouse alors que nous nous apprêtions à rentrer. Ils nous ont invités à les rejoindre à boire un digestif avec eux devant leurs maison traditionnelle. C’était un super moment ! Ils étaient tous les deux d’origine japonaises, l’homme est un artiste sculpteur et peintre, et sa femme est chercheuse et défend la culture du kebana, qui est un art de la composition florale, représentatif des principes de la philosophie de vie japonaise. Nous avons beaucoup discuté et ils ont invité un architecte à nous rejoindre avec lequel Margaux a pu échanger et expliquer la démarche de ses recherches.

Nous avions juste avant dîné dans un beau restaurant style colonial, le Edelweiss avec une décoration incroyable et atypique, à l’image de son propriétaire. A la fin du repas le gérant suisse nous d’ailleurs a aimablement invités dans ses appartements au-dessus du restaurant pour y découvrir un véritable musée sur la culture malaisienne et en particulier de la ville de Georges Town évidemment.

En savoir +

LIENS INTERNET :

Translate »