Ho Chi Minh - Hanoi - Duong Lam - Vietnam

La petite fiche

Nous sommes arrivés dans le 5ème pays de notre parcours, le Vietnam. Le Vietnam ou officiellement la République socialiste du Vietnam, c’est ce pays qui est tout en longueur, avec une superficie de 331 041 km2 pour 93 millions d’habitants, avec un PIB de 205 milliards de dollars en 2016, et sa monnaie est le Dông (VND). L’état d’esprit du Vietnam s’attache à une forte idée d’indépendance. L’histoire du pays est marquée par les invasions chinoises, les colonies françaises, la présence américaine durant la guerre de 1955 à 1975, ce qui a forgé à travers les siècles cette volonté d’indépendance des vietnamiens.

Sur un angle plus léger mais néanmoins essentiel, Le Viêtnam est apprécié pour sa cuisine qui entretient toujours une très bonne réputation. On y mange de délicieux Banh-mi, sandwich traditionnel vietnamien ou encore des Phô, soupe traditionnelle à prix imbattables, pour ne citer qu’eux !

Nos impressions

Nous avons démarré ces premiers jours au Vietnam à Ho Chi Minh pour visiter cette ville dont l’ancien nom « Saigon » résonne encore dans les têtes. La ville grouille de scooters à tel point qu’on a eu l’impression d’être revenu en Indonésie. Ensuite, notre envie de voir Hanoï a été plus forte que la raison. En effet pour rejoindre la capital depuis Ho Chi Minh il faut pas moins de 33 heures de train. Ce fut notre première expérience en train couchette, mais précisons qu’à l’aller les couchettes avaient été toutes vendues, c’est donc en place assises que nous avons traversés le Viêtnam…

HO CHI MINH

Nos impressions

La ville de Ho Chi Minh est très vivante, nous logions près de Bui Viên Street, lieu rempli de bars et de fêtes, et le quartier dans son ensemble ne manquait pas d’animations. Le soir, cette fameuse rue s’illuminait de dizaines d’enseignes plus extravagantes les unes que les autres.

Nous sommes allés dans l’incontournable quartier de la Poste centrale où se trouve également la cathédral de Notre Dame. Nous avons profité des grands comptoirs misent à disposition dans le hall de la Poste centrale pour écrire à nos familles. Une pluie diluvienne s’était abattue sur la ville, ce qui nous a invité à profiter du charme du lieu et à prolonger un peu plus l’expérience. Le lendemain nous avons profité de la douceur matinale pour visiter le quartier chinois de Cho Lon où se trouve un des grands marchés de la ville. Nous y avons déjeuné dans une installation de fortune d’une commerçante qui tenait là un restaurant de rue. L’architecture du quartier était atypique, avec des bâtiments fait de bric et de broc, et d’autres étaient de style colonial souvent délaissés et mal entretenus, et également des grandes tours d’habitations modestes.

Nous avons plusieurs fois arpenté les rues du vieux Saigon en passant par la Poste centrale, la cathédrale et la mairie. On voit se dresser dans le ciel des quartiers d’affaires d’Ho Chi Minh des grattes-ciel qui invitent à imaginer l’émergence d’une urbanisation à la « Bangkok » que nous avions vu précédemment dans notre voyage.

Le temps était venu de quitter Ho Chi Minh et de traverser le pays pour rejoindre la capital Hanoï.

TRAIN HO CHI MINH _ HANOI

Pour la petite histoire

L‘aller ne fût pas un trajet des plus paisibles mais heureusement que les arrangements avec le personnel du train nous ont permis de faire au moins la première nuit en couchette… Le voyage en train vietnamien c’est un spectacle permanent ! Il y a un ballet régulier du personnel de bord pour vendre toutes sortes de repas et collations durant le trajet. Les voyageurs bavardent fort, des films et surtout des téléfilms sont diffusés dans les wagons de places assises… on a même retrouvé un chiot dans la poubelle sous levier une nuit, appartenant en faite à un membre du personnel, un jeune homme, qui avait en réalité aménagé à cette petite bête un panier de fortune durant son service. Je vous rassure le chiot va bien, il est resté avec lui durant les dernières heures du voyage. Pour notre part nous avons tenté de réaliser un voyage studieux car nous avions beaucoup de travail à faire. C’est peu dire que la patience et la résistance aux bruits furent mises à rude épreuve.

Mais la chose agréable dans ce voyage en train ce fût la beauté des paysages traversés, avec une diversité de la nature ; nous avons vu des champs de bananiers, des palmerais à perte de vue, la mer, des collines… C’est au bout de 15 heures de trajet que nous traversâmes les côtes près de la baie de Ha Long, un paysage superbe défilait alors devant nous pendant plus d’une heure.

L’arrivée en train s’est faîte à presque 5 heure du matin, à peine sortis de la gare le comité d’accueil des chauffeurs de taxis n’a pas manqué. Mais c’est à pied que nous avions décidé de rejoindre notre auberge afin de dégourdir nos jambes après ces 33 heures de train !! Le chemin emprunté allait être le théâtre de nos prochains jours. On avait la vague impression d’avoir pris de cours ces décors qui prenaient doucement vie. Ce fût la première et dernière fois que nous avions vu la ville aussi calme. Hanoï est une ville où une fois de plus la vie pullule de partout avec ses commerçants, sa circulation infernale rythmée aux bruits des klaxons dont les conducteurs s’en servent en guise de clignotants autant que pour compenser des panneaux de signalisations qui ne semblent pas être utiles dans une telle organisation anarchique. A chaque carrefour on a l’impression que les scooters vont se percuter, ils foncent les uns vers les autres, s’évitant ou s’arrêtant de justesse ceci étant à l’origine de bouchons et de petits accidents, accrochages notamment dans le centre du vieux Hanoï.

 

Notre retour en train à Ho Chi Minh fût moins éprouvant que l’aller nous avons pu profiter d’une couchette 4 places où nos compagnons de cabine et nous-même avons eu pour seul bémol à suporter la présence de colocataires non-désirés, des blattes.

Nous avons ensuite rejoint dans Ho Chi Minh un bus non loin du quartier où nous avions logés afin de rejoindre le Cambodge et sa capital Phnom Penh.

HANOI

Pour la petite histoire

A Hanoï, le premier jour, nous avons découvert en se promenant dans le quartier commerçant des 36 rues le très sympathique Obama Restaurant où nous avons déjeuné. C’est un peu par hasard que nous sommes tombés sur ce restaurant, ce fut par ce même hasard que nous avons fait la rencontre d’Anaël, un français trentenaire, amoureux de voyage, parti d’Allemagne il était sur les routes en solitaire depuis plusieurs mois. Il nous a proposé de prendre un café, nous avions très envie d’essayer le « egg coffee », spécialité vietnamienne au fameux Giang Cafe. Après trois cafés aux œufs plus tard, nous avions notre nouveau compagnon pour les autres trois jours qui allaient suivre.

Nous avons fait ensemble les grands points touristico-culturels de la ville tels que ;

  • le quartier des 36 rues, connues pour leur organisation par spécialité de commerce.
  • le mausolé d’Ho Chi Minh
  • le lac Hoan Kiem

Mais nous avons fait aussi à quelques kilomètres de la ville lors d’une grande journée d’excursion la visite du village de Duong Lam.

DUONG LAM

Pour la petite histoire

N ous sommes allés au village de Duong Lam pour découvrir les habitas traditionnels vietnamiens. C’est le seul village autour d’Hanoï qui témoigne du mode de vie traditionnel de cette région. La particularité de ce village est d’être tourné sur la conservation de l’architecture traditionnelle plus que de l’artisanat très présent autour d’Hanoï. On y retrouve comme matériaux récurrents le bois, la brique et les tuiles en terre. C’est avec plaisir qu’on a profité d’un peu de campagne après des semaines passées en ville.

Les petits conseils

A  Ho Chi Minh, on vous invite à vous balader dans le quartier chinois Cho Lon, et évidemment dans le vieux Saigon. Laisser vous tenter par les Banh mi on y en trouve de très bon près de la Poste centrale chez My Banh mi.

Pour réserver des billets de train au Vietnam, en particulier à Ho Chi Minh, le plus simple reste de se déplacer directement à la gare de la ville. En effet le problème souvent rencontré quand on essaye par internet c’est que les cartes étrangères ne passent pas… Aller à la gare assez tôt, vous aurez sûrement moins de monde, il ne faut pas être trop pressé donc prévoyez du temps. Compter environ une heure sur place. Notre aller-retour en train avec un aller place assise et retour en couchette 4 personnes nous a coûté 4 150 000 VND soit environ 154 euros pour deux.

A Hanoï, baladez vous dans le quartier animé des 36 rues fréquentés des commerçants, touristes et locaux, et partez essayer le délicieux café aux œufs de chez Giang Cafe. De multiples visites sont possibles, nous n’avions pas le temps de toutes les faire, mais celles qui sont indiquées au-dessus ne nous ont pas déçus ! A vous de jouer maintenant 😉

Translate »